État actuel des logiciels libres dans le secteur gouvernemental dans le monde I


Europe

L’utilisation des logiciels libres dans les principaux pays européens, est évidement haute, et dans une enquête réalise en 2005, montre que 79% de ses pays, utilisent dans un certain dégrée les logiciels libres, Malheureusement, il y a de grandes différences remarquables entre pays comme l’Allemagne, la France et l’Espagne contre pays comme la Grèce, le Royaumes Unis, selon le cadre suivant.

Utilisation des logiciels libres en Europe rapporté en septembre 2010
Utilisation des logiciels libres en Europe rapporté en septembre 2010

 

Allemagne

 En 2009, Allemagne, a décidé de destiner 500 millions d’euros au programme “Open Source And Green It”, L’Allemagne, Est un des leaders dans l’implantation des logiciels libres même que la France et l’Espagne. Les principaux efforts réalisés :

  • En 2003,  le gouvernement allemand a publié la guide de migration vers les logiciels libres pour les agences fédérales et administrations publiques.
  • Avec la création de BerlioOS (Centre de compétence en logiciels libres), le gouvernement fournisse une structure de support pour tous ses secteurs, et au même temps sert de lien entre les développeurs et les entreprises de logiciels pour la création de nouveaux projets.
  • Plusieurs ministères, travaillent activement avec des logiciels libres, un des projets le plus connus est la migration de 14 000 postes de travail à SuSe (linux) de la ville de Munich, annoncé en mai 2003 et démarré en 2006.

 

France

 En France, le 67% des entreprises, utilisent les logiciels libres, et c’est l’agence pour le Développement de l’Administration (ADAE), qui depuis 2001 promeut  la utilisation des standards des logiciels libres et Linux, et ceci a été considéré dans 90% des appels d’offre gouvernementaux, les principaux efforts réalisés:

  • En 2001, la Gendarmerie Nationale, début l’introduction des logiciels libres et en 2005, fait la migration de 80 000 postes à Open Office avec une expectative d’économie de l’ordre de deux millions d’euros.
  • Le ministère de culture et Communications, a migré ses serveurs propriétaires à Linux.
  • En 2004, le gouvernement français, fait la distribution d’AGORA comme leur gestionnaire de contenus pour standardiser ses sites WEB.
  • Entre 2003 et 2005, le ministère d’équipements et transports, fait la migration de ses1 500 serveurs à linux (déploiement fait par Mandrakesoft).
  • En 2004, le Ministère de la Défense, engage 4 fournisseurs pour créer une version de Linux avec un haut niveau de sécurité.
  • À la date, la majorité de ministères ont migré vers les logiciels libres, comme par exemple l’agence d’Aide Familial, le ministère d’Affairées Extérieurs, la Commission d’Energie Atomique, etc.
  • En 2006, est déclenché le projet “Paris, Capitale du Libre”, à fin de développer la région au tour de Paris comme le Centre d’Excellence pour le Développement du libre, ce qui a permis aux logiciels libres avoir eu une croissance de 80% en 2007.
  • En 2008, Nicolas Sarkozy, recommanda l’augmentation de l’utilisation des logiciels libres en considérant certains bénéfices fiscaux pour leur stimulation.
  • Au même temps, il y a plusieurs exemples de l’utilisation des logiciels libres à niveau local en Arles, , Grand Nancy, Lille, Val d’Oise, Marseille, Brest, Grenoble, Lyon, Rennes, etc.

 

Espagne

L’Espagne, est le principal pays en matière de législation pour promouvoir l’utilisation des logiciels libres et à cause de leurs problèmes économiques,  chaque jour, plus d’administrations publiques, entreprises, universités et utilisateurs sont entraient de migrer vers les logiciels libres, les principaux efforts sont :

  • En 2009, le rapport « WorldWide » de RedHat, a donné à l’Espagne le deuxieme poste du monde comme le pays le plus actif en la utilisation du libre.
  • En 2003, à été livre un des principales initiatives qu’ont impacté le développement du libre est le document « Criterios de seguridad, normalización y conservación de las aplicaciones utilizadas para el ejercicio de potestades », qui recommande l’utilisation en tant que possible l’utilisation des logiciels libres.
  • En 200, est publiée la guide “Software libre: Propuesta de recomendaciones a la Administración General del Estado sobre utilización del software libre y de fuentes abiertas4” élaborée par le groupe de logiciel libre de l’administration General de l’État, qui a été crée par la Conseil Supérieur d’informatique
  • En Juillet 2006, le Conseil de Ministres, approuve la création du CENATIC (Centro Nacional de Referencia de Aplicación de las Tecnologías de la Información y la Comunicación), avec la consigne de propulser les technologies de logiciels libres.
  • En 2006 le parlament Espagnol, accordé une résolution pour recommander au gouvernement la promotion du logiels libres et leur utilisation dans l’administration publique.
  • En 2008, le Ministère de Finances, recommande l’utilisation de standards ouverts pour l’échange  d’information et au même temps le parlement approuve la loi “Ley para el Acceso Electrónico de los Ciudadanos a las Administraciones Públicas” (Laecap)  qui garantie le droit des citoyens espagnols d’utiliser le logiciels qu’eux désirent pour se communiquer électroniquement avec le gouvernement.
  • Entre les principaux projets reliées aux logiciels libres ( Alfresco, Guadalinex  adaptation d’Ubuntu Gvsig, LliureX, MAX,AugustuX, LinuxGLOBAL Linkat, etc.), on trouve le MAP virtuel de Ministère des Administrations Publiques, le projet d’Extremadura et Andalucía, La Mancha, Cataluña, Comunidad Valenciana, Aragón, Asturias, Cantabria, Islas Baleares, Madrid, Galicia, etc.

 

Grosso modo, ce sont les pays européens, plus avancés dans l’apropriation des logiciels libres, pour plus de détails sur pays comme l’Italie, la Noruegue, la Finlande, etc., voir le « Rapport sur le panorama international des logiciels libres 2010 ». [1]


[1]  “Informe sobre el panorama internacional del Software de Fuentes Abiertas. 2010”, Centro Nacional de Referencia de Aplicación de las TIC basadas en fuentes abiertas, septembre 2010, URL: http://web.cenatic.es/web/index.php?option=com_content&view=article&id=39154,


Publicités

A propos Graciano

Logiciels libres et gouvernements Session d'automne 2010 Équipe Arolde Enoral Vidjinnagni Jlaiel, Marouane LeBrun, Antoine Rugerio, Graciano
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s