La gendarmerie nationale française, un exemple à suivre


La bonne nouvelle concerne la gendarmerie nationale française qui a décidé de se diriger vers une solution Open Source pour tous ses ordinateurs[1]. En effet, d’ici quelques temps tous les postes vont basculer vers Ubuntu qui est un système d’exploitation libre fondé sur Debian (une distribution Linux) et commandité par la société Canonical. Cette solution est constituée de logiciels libres[4], disponible gratuitement y compris pour les entreprises, et une nouvelle version mise à jour est disponible tous les 6 mois[2]. Cette décision a été prise vu l’approche de la date de fin du support au Windows XP. «Le simple changement de Windows et Office vers Ubuntu et OpenOffice.org nous fait économiser deux millions d’euros par an. Et cela ne se résume pas uniquement aux coûts des licences. Le fait que nous n’ayons plus besoin de 4500 serveurs départementaux dédiés signifie que les économies continuent de grandir», déclare Jean-Pascal Château, commandant de la Gendarmerie française. «Nous avons structuré le chemin de migration de manière à ce que nous puissions migrer 10 000 ordinateurs de bureau par an vers Ubuntu. D’ici 2015, nous espérons que 90 % des ordinateurs tourneront sous Ubuntu».

Cette décision est de nature à encourager d’autres entités gouvernementales à franchir le pas et basculer vers des solutions fournies par des logiciels libres. La réussite de ce système va sûrement encourager d’autres organisations de France et d’ailleurs à prendre en compte ce genre de logiciels lors de prise de décision technologiques. En espérant que des institutions québécoises prendront la gendarmerie française comme exemple.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La gendarmerie nationale française, un exemple à suivre

  1. Bonjour,
    nous avons nous aussi parlé de la France dans notre blog sur les logiciels libres et les gouvernements. Saviez-vous que plusieurs autres ministères ont suivi la voie des logiciels libres? Par exemple, celui de l’Agriculture et de la Pêche et celui de la justice ont tous les deux passés à OpenOffice. Pour le ministère de la défence, la Caisse nationale d’assurance maladie et celui de l’Équipement, ils ont mis en place Thunderbird comme système de courriel. Aussi, la Direction générale des impôts utilise l’open source pour la déclaration de revenu. Enfin, celui de l’Éducation nationale utilise Linux sur une partie de ses serveurs.

  2. vgiroux dit :

    Bonjour,

    Il est vrai que les européens sont plus avancés que nous sur l’implantation du libre au gouvernement que nous. Voici un exmple de belle politique neerlandaise qui oblige les gestionnaires à justifier l’achat d,un logicile propriétaire plutot que libre. http://techno.branchez-vous.com/actualite/2007/12/le_gouvernement_neerlandais_op.html

    J’espère que ces adoption massives vont faire boule de neige. Les logiciels libres vont augmenter en qualité car ils vont bénéficier de la rétroaction de tous ces nouveaux utilisateurs sérieux. L’adoption par d,autre gouvernement sera alors encore plus simple. Espérons que la boule de neige va continuer de rouler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s